Acétate d'isoamyle
(n.m.) Molécule à odeur de banane. Elle peut être naturelle ou synthétique.
Acier
(n.m.) (du latin acies qui signifie pointe) Fer combiné à une faible quantité de carbone, obtenu par fusion, et susceptible de devenir très dur par la trempe. L'acier doux est un acier à très faible teneur en carbone. L'acier inoxydable est un acier contenant du chrome. L'acier rapide est un acier très dur contenant du tungstène, du chrome, du vanadium et du molybdène, et est employé pour la fabrication des outils. L'acier spécial est un alliage de fer et d'autres métaux.
Acide
(adjectif) (du latin acidus) Se dit d'une solution aqueuse qui a un pH inférieur à 7. Cette solution contient des ions hydrogène H+.
Acide acétique
(n.m.) Liquide incolore dont la solution aqueuse est acide. Il est un des réactifs de la synthèse de l'acétate d'isoamyle, un arôme de banane.
Acide chlorhydrique
(n.m.) Solution incolore acide de formule (H++Cl-). Elle réagit avec le fer, le zinc et l'aluminium.
Action attractive
(n.f.) Action dirigée vers l'objet qui exerce l'action.
Adapté
(adjectif) Se dit d'un dipôle qui fonctionne normalement car sa tension nominale est égale à la tension du générateur.
Aimant
(n.m.) (du grec adamas qui signifie diamant) Matériau (oxyde naturel de fer) ou dispositif qui attire en particulier le fer et ses alliages. Les aimants constituent les aiguilles des boussoles. On en trouve aussi dans les haut-parleurs et les alternateurs des voitures. Un aimant possède deux pôles : un nord et un sud. Comme dans le cas des charges électriques, deux pôles de même nom se repoussent, et deux pôles de noms différents s'attirent. En les superposant dans un récipient adapté, on arrive à  en faire flotter un dans l'air. Cette propriété est utilisée par des trains circulant par lévitation magnétique et utilisant comme aimants des matériaux supraconducteurs.
Air
(n.m.) Mélange de plusieurs gaz. Constitué en moyenne de 20% de dioxygène et de 80% de diazote (et 1% d'autres gaz comme le dioxyde de carbone).
Air pollué
(n.m.) Air qui contient des substances nocives (gaz ou fumée).
Alchimie
(n.f.) (de l'arabe al-kîmiyâ) Science occulte du Moyen Âge, qui en se fondant sur un symbolisme minéral et planétaire, cherchait à établir des correspondances entre le monde matériel et spirituel ainsi qu'à découvrir la pierre philosophale.
Alcool
(n.m.) (de l'arabe al qui signifie le et de kohol qui signifie chose subtile) Il existe plusieurs sortes d'alcools. Le plus commun est l'éthanol ou alcool éthylique de formule CH3-CH2-OH. L'éthanol se trouve dans les boissons et est utilisé en pharmacie comme désinfectant.
Alcool isoamylique
(n.m.)  Liquide incolore. Il est l'un des réactifs de la synthèse de l'acétate d'isoamyle, un arôme de banane.
Alliage
(n.m.) Substance de caractère métallique qui peut-être considérée comme un métal contenant dans une certaine proportion des impuretés. Cela peut-être un composé bien défini, un mélange hétérogène ou une combinaison quelconque de métaux. Les plus courants sont ceux du fer (aciers spéciaux), de cuivre (bronze, laiton, cupro-nickel, maillechort), du plomb (antifriction) et de l'aluminium (bronze d'aluminium, Duralumin, alpax). Les alliages légers sont surtout à base d'aluminium et de magnésium.
Alpax
(n.m.) Alliage d'aluminium et de silicium qui se moule facilement.
Alternateur
(n.m.) Générateur de tension alternative. Il est constitué d'aimants en rotation devant des bobines. Il marche sur le principe de l'induction. En déplaçant, un aimant devant une bobine, on crée par induction un courant dans la bobine. On exploite ce phénomène dans les centrales électriques. Les moteurs des voitures disposent d'alternateurs pour recharger en permanence la batterie. Pendant que le moteur est en marche, l'alternateur est entraîné par une courroie reliée au moteur.
Alternatif
(adjectif) Se dit de toute chose prenant successivement des valeurs positives, puis négatives. En électricité, l'exemple le plus courant est la tension du secteur dont la valeur change de signe 100 fois par seconde en passant de 330 V à -330 V puis de -330 V à 330 V ainsi de suite.
Aluminium
(n.m.) Atome de numéro atomique Z égale à 13. Il possède 13 électrons. Son symbole est Al. L'aluminium est un métal blanc gris, très léger, ductile et malléable, s'altérant peu à l'air. Sa température de fusion est égale à 660 °C. Sa température d'ébullition 2270 °C. Sa masse volumique est égale à 2,6 kg/L. Il est utilisé dans la fabrication d'articles de ménage, à cause de sa légèreté, pur ou en alliage (Duralumin, alpax, etc.) dans l'automobile et l'aéronautique et dans l'industrie électrique. 
Ampère
(n.m.) Unité légale de l'intensité du courant (Symbole A).
Ampère, André-Marie (1775-1836)
Scientifique français. Auteur de travaux en mathématiques (Considérations sur la théorie mathématique du jeu, 1802) et de chimie. Il se rendit célèbre à partir de 1820, par ses découvertes dans le domaine de l'électromagnétisme et de l'électrodynamique. Il édifia une théorie dans laquelle il introduisit les courants particulaires et donna la formule de l'action réciproque des courants. Il fut le premier à avoir l'idée de l'intensité des courants et il utilisa dans ses calculs une grandeur qui porte son nom.
Ampèremètre
(n.m.) Appareil de mesure de l'intensité du courant électrique. Il se branche en série avec le dipôle étudié, c'est-à-dire dans la même branche que le dipôle étudié. Comme l'intensité est la même en tout point d'une branche d'un circuit électrique, la position de l'ampèremètre dans la branche n'a pas d'importance et nous mesurons bien l'intensité du courant qui traverse les composants de cette branche.
Amplitude
(n.f.) Valeur maximum d'une grandeur qui varie périodiquement. Dans le cas de la tension du secteur, l'amplitude est égale à 330 V.
Anhydre
(adjectif) Qui ne contient pas d'eau. Sans eau.
Anion
(n.m.) Ion chargé négativement. C'est un atome ou un groupe d'atomes liés qui a gagné un ou plusieurs électrons. L'ion chlorure Cl- est un atome de chlore Cl qui a gagné un électron. L'ion phosphate PO43- est le groupe d'atomes liés PO4 qui a gagné 3 électrons.
Année
(n.f.) Durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égale à 365,25 jours, Soit 8766 heures. Soit 525 960 min. Soit 31 557 600 s.
Année lumière
(n.f.) Distance parcourue par la lumière dans le vide en un an (Symbole al). Une année lumière est égale à 946 milliards de kilomètres (9,46.1015 m). La plus proche étoile après notre Soleil est Proxima du Centaure située à 4,3 al de notre étoile. La taille moyenne d'une galaxie spirale comme notre Voie Lactée est d'environ 100 000 al. La galaxie la plus proche de la notre est la galaxie d'Andromède qui est à 2,2 millions d'al. On estime la taille de l'univers à 15 milliards d'al.
Antifriction
(n.m.) Alliage à base d'antimoine, dont on constitue les coussinets des paliers de machine pour réduire le frottement.
Aqueux
(adjectif) Se dit d'une solution liquide contenant principalement de l'eau.
Archimède (287-212 avant Jésus Christ)
Savant de l'Antiquité, né à Syracuse. Il trouva les formules donnant la surface et le volume du cylindre et de la sphère, inventa divers dispositifs mécanique : levier, moufle, vis sans fin, roue dentée. Il tint pendant trois ans en échec les Romains qui assiégeaient Syracuse. On prétend qu'il avait trouvé, à l'aide de miroirs réfléchissant et concentrant la lumière solaire le moyen d'incendier à distance les bateaux ennemis. La ville prise, Marcellus, général romain, donna des ordres pour qu'on épargnât le grand homme. Mais celui-ci, absorbé par la recherche d'un problème, ne s'aperçut pas de la prise de la cité, et fut tué par un soldat qui, ne le connaissant pas, s'irrita de ne pouvoir obtenir de lui aucune réponse. Une circonstance de la vie d'Archimède se rattache à la découverte d'un principe fondamental de l'hydrostatique. Hiéron, roi de Syracuse, soupçonnait un orfèvre qui lui avait fabriqué une couronne d'or d'y avoir allié de l'argent. Il consulta Archimède sur les moyens de découvrir cette fraude en conservant intacte la couronne. L'illustre savant y réfléchit longtemps, jusqu'au jour où, dans son bain, il s'aperçut que ses membres, plongés dans l'eau, perdaient une partie de leur poids. Ainsi fut trouvé le principe d'Archimède : Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du fluide déplacé. Dans l'enthousiasme de cette découverte, il sortit du bain et s'élança dans la rue en s'écriant : « Eurêka ! Eurêka ! J'ai trouvé, j'ai trouvé. ».
Astre
(n.m) Objet céleste. Exemples : Planète, Etoile, Satellite naturel comme la Lune, Comète, …
Atmosphère
(n.f.) Couche gazeuse qui entoure la Terre.
Atmosphère
(n.f.) Unité de pression (Symbole atm). 1 atm = 1013 hPa.
Atome
(n.m.) « Très petites briques » constituant la matière qui nous entoure. Il existe un peu plus d'une centaine d'atomes qui sont répertoriés dans le tableau périodique des éléments ou tableau de Mendeleïv. Les atomes sont invisibles. La physique moderne a permis de mettre en évidence la structure interne de l'atome. Celui-ci possède en son centre un noyau composé d'un certain nombre de neutrons et de protons. A sa périphérie, des électrons, qui comme les  huit planètes autour du Soleil gravitent autour du noyau. L'ensemble noyau plus électrons est globalement neutre.
Attraction par un aimant
(n.f.) Action magnétique utilisée pour identifier le métal fer et ses alliages.
Azote
(n.m.) Atome de numéro atomique Z égal à 7. Il comporte donc 7 électrons qui tournent autour d'un noyau comportant 7 protons et souvent  7 neutrons. Son symbole est N. Son modèle est une sphère bleue.